mercredi 22 mars 2017

Au conseil !

Le prochain conseil de la métropole aura lieu le Lundi 10 Avril 2017.
La séance est publique et se déroule au Grand Lyon, 20 rue du lac.
Vous venez ?

ps : les projets de rapports sont accessibles ici. attention, il y a une surprise en page 176 !

samedi 18 mars 2017

Conseillère métropolitaine socialiste, j'ai parrainé E. Macron


Les habitants des Razes me connaissent comme voisine, les feyzinois comme première adjointe du maire. Je me plais à croire que certains savent que je suis vice présidente de la métropole...
Mais je suis aussi socialiste puisque j’ai adhéré à ce parti dans la foulée de mon engagement municipal.

Socialiste, j’ai organisé les primaires de la belle alliance populaire ; socialiste, j’ai milité pour le candidat Valls ; socialiste, j’ai pris acte de la victoire de Benoît Hamon.

Mais la situation politique m’impose aujourd’hui un choix important.
Marine Le Pen sera en tête du premier tour, c’est une certitude.

Avec moins de 15% dans tous les sondages, notre candidat Benoît Hamon ne sera pas au second tour, c’est une autre certitude.

Un très grand nombre d’électeurs ne savent toujours pas pour qui ils voteront au 1er ni au second tour, c’est un fait.

L’hypothèse de l’élection de la candidate du Front National n’est donc plus impossible.

C’est cette conclusion qui m’amène aujourd’hui, en conscience, à soutenir le candidat Emmanuel Macron.
Je crois en effet qu’il faut donner le maximum de force, dès le 1er tour, au candidat qui pourra battre Marine Le Pen.
Je suis certaine que seule cette dynamique est la garantie pour que notre pays ne se ferme pas au monde.

Je sais qu’en faisant ce choix je vais à l’encontre de la discipline de mon parti, je sais aussi que je peux faire de la peine à certains camarades.

Mais à tous ceux là, je veux rappeler que le candidat qui se rapproche le plus de mes convictions socialistes, réformistes et européennes, c'est Emmanuel Macron. Je veux leur rappeler que le programme d'Emmanuel Macron est sérieux et crédible sur le plan économique et que c’est la condition nécessaire de nouveaux progrès sociaux et de la protection des plus faibles.

Je veux leur rappeler qu’en tant que responsable politique, l’avenir de notre pays doit plus compter que nos logiques partisanes.

J’apporte donc ce jour mon soutien à Emmanuel Macron à qui j’accorde mon parrainage en tant que conseillère métropolitaine.