mercredi 8 octobre 2014

Les bureaux de quartier recrutent !

Une campagne de sensibilisation au recrutement de nouveaux membres de bureau de quartier a débuté ce week-end à la Bégude, et continuera le 19 octobre prochain.

C’est l’occasion d’inviter les Feyzinois à faire partie de ces instances participatives dans lesquelles on parle de son quartier : de ses dysfonctionnements, des améliorations à apporter. Mais c’est aussi un lieu où les membres décident et organisent des projets (avec un budget à respecter !): fêtes de quartier, actions pédagogiques, débats, expositions, etc. 

Les élus référents de quartiers sont présents afin d’aller à la rencontre des Feyzinois et de leur apporter des éléments d’informations sur les bureaux de quartiers.








Appel des 30 !

Le Grand Lyon porte un ambitieux projet de développement et d'aménagement pour la Vallée de la Chimie, territoire stratégique pour la métropole lyonnaise. Les communes de Feyzin, Pierre Bénite, Saint-Fons, Solaize sont concernées.





Ce projet a pour objectif de mettre en valeur le sud de l’agglomération, bassin des entreprises chimiques et pétrolières de l’agglomération et d’optimiser la création de 300 emplois d’ici à 3 ans.

Le principe est d’accueillir des entreprises industrielles volontaires autour des filières de la chimie, de l'énergie et de l'environnement, de les accompagner pendant leur installation : de la dépollution, en passant par la démolition, la prise en compte des risques technologiques, la conception urbaine et architecturale, et l'aménagement et viabilisation des sites... Un suivi administratif et réglementaire sera proposé en lien avec les services de l'État. Une ingénierie financière mobilisée par différents organismes est également proposée.

Le Grand Lyon, en tant que chef de file et maître d'ouvrage, anime et pilote le dispositif d'accompagnement technique et financier des projets retenus. En tant que propriétaire foncier, il propose également de céder des tènements dont il est propriétaire à Feyzin.

Pour plus d'informations, consultez le site de l'Appel des 30

jeudi 18 septembre 2014

Alors on danse !

Le groupe de Feyzin dirigé par la Compagnie DeFakto a déambulé Rue de la République à Lyon pour célébrer le dixième anniversaire du défilé de la Biennale de la Danse.

Depuis plusieurs mois, près de 200 feyzinois, répètent la chorégraphie, construisent un char, portent de l'eau, etc... pour participer à cet événement culturel de renommé au sein de l'agglomération lyonnaise.



Au delà de l’événement culturel, il s'agit aussi d'un moment de partage, de rencontres, et d'aventure humaine très apprécié par les Feyzinois. L'animation créée autour de la Biennale complète les actions misent en place par la ville et donnent un autre regard sur notre cité.

Pour la ville de Feyzin, La Biennale est vecteur social, permettant aux participants de tous horizons de tisser des liens humains avec d'autres.

De nombreux partenaires ont été sollicités et ont répondu présents à l'invitation : le centre social, les écoles, les associations de danse bien sûr, mais aussi l'Epicerie Moderne, le CEFR, et bien d'autres...

Cet événement permet aussi de travailler en direction de l'insertion : cette année, six jeunes en difficultés ont participé à la conception du char, leur permettant de découvrir de nouvelles activités artistiques.

L'aboutissement de ce travail est diffusé aux Lyonnais et grands Lyonnais le jour du Défilé, point culminant de cet événement, qui selon les participants, donne une sensation d'immensité et une belle cohésion de groupe.

mardi 24 juin 2014

La métropole... avant la métropole !

Dans le mille-feuille territorial actuellement tant décrié, les choses sont assez simples en matière d’urbanisme : le Grand Lyon définit la règle - le plan local d’urbanisme (PLU) - et les mairies l’appliquent en délivrant - ou en refusant - les demandes d’autorisation du droit des sols. Un habitant qui souhaite réaliser des travaux ou construire une maison s’adresse donc au service urbanisme de sa commune et c’est son maire qui délivre le précieux sésame si le projet est conforme au PLU.

Cependant, le droit de l’urbanisme ne cessant de se complexifier, les dossiers de demande de permis de construire exigent aujourd’hui toujours plus de compétences et d’expertises. Les 59 communes de l’agglomération, et notamment celles de taille moyenne, tentent donc de recruter des “instructeurs” du droit des sols compétents pour s’assurer de ne pas se tromper dans la délivrance des permis de construire, alors même que le nombre de dossiers ne justifie pas toujours des temps complets.

C’est sur la base de ce constat que le Grand Lyon a mis en place un service mutualisé des autorisations du droit des sols au bénéfice des communes. Concrètement, si le dépôt des demandes de permis de construire a toujours lieu dans les mairies, ce sont des agents du Grand Lyon, spécialisés dans le domaine de l’urbanisme qui étudient les dossiers, demandent éventuellement des compléments d’information et proposent aux maires, en fonction de leur instruction, d’autoriser ou de refuser la construction. Le coût de service est facturé par le Grand Lyon aux communes qui souhaitent en bénéficier en fonction du nombre de dossiers examinés.

La mairie de Feyzin a tout de suite vu l'intérêt d’une telle proposition et le Grand Lyon a validé lors du conseil de communauté de ce lundi 23 juin la signature de la convention avec la commune.


Je trouve que cet exemple est significatif des modes de collaboration intelligents entre la métropole et les communes. Concentrer au bon niveau l’expertise tout en conservant des guichets de proximité pour les demandes qui peuvent être traités localement. 
Car en confiant l’instruction des demandes de permis de construire au Grand Lyon, Feyzin ne se départit pas de ses compétences. Le maire et son adjoint à l’urbanisme resteront les interlocuteurs des pétitionnaires et les décisionnaires en dernière instance. Mais en plus, grâce aux économies ainsi réalisées par la mutualisation de l’instruction des demandes de permis, la mairie pourra consacrer plus de temps à l’écoute des habitants qui n’ont souvent besoin que d’autorisations plus simples comme les “déclarations préalables”.

La métropole devra dans les mois à venir proposer aux communes un pacte de cohérence métropolitain qui définira les grands enjeux et les moyens d’y parvenir. Je pense que ce pacte devra largement s’inspirer de ces deux principes : mutualisation des fonctions stratégiques, supports ou d’expertises, et maintien des mairies comme meilleur échelon de proximité pour la relation avec les habitants. Et si la métropole redécouvrait à cette occasion le principe de subsidiarité qui veut que la responsabilité d'une action publique doit être confiée à la plus petite entité capable de résoudre le problème d'elle-même ?

vendredi 7 mars 2014

Axel One

Projet emblématique de Lyon Cité Campus, la plateforme Axel’One Campus est une structure universitaire intégrant une expérimentation industrielle à petite échelle. 
Cette plateforme sera conçue pour accueillir la partie recherche fondamentale des projets collaboratifs menés au sein d’Axel’One. 
Située au cœur du campus de La Doua, cette plateforme sera dédiée à la chimie et à l'environnement. 

Fondée par le CNRS, l'INSA de Lyon, l'université Claude Bernard Lyon 1 notamment, cette plateforme répondra à l'attente des industriels, PME et chercheurs d'avoir des locaux et des services communs pour mener leurs projets de recherche respectifs en toute complémentarité.

Des Femmes et des Arts

Comme chaque année, l'association Des Fleurs et des Arts, en collaboration avec le centre social Mosaïque, organise à l'occasion de la journée de la Femme un événement autour d'une pratique artistique.
Cette année l'écriture, sous forme de slam, est mise à l'honneur.
De nombreux ateliers d'écriture ont été proposés offrant à nos concitoyennes un temps d'échange et de partage apprécié !

Un Apéritif Gourmand est organisé, avec l'association l'Amitié dans l'assiette, ce vendredi 7 mars dès 18h30 à la Médiathèque. L'occasion d'écouter slamer les participantes aux ateliers.

Samedi 8 mars, rendez-vous dès 18h30 à la salle des fêtes, pour assister à la lecture de nouvelle, écrite au cours des ateliers, mise en scène et en musique. Le traditionnel repas des femmes viendra conclure la soirée !

Liaison A89-A6

Lundi 24 février dernier s'est réuni le dernier bureau communautaire de la mandature. A cette occasion, le projet de liaison A89-A6, soumis à enquête publique en fin d'année 2013, a été au centre des discussions. Le Président du Grand Lyon a été chargé de faire part au Préfet du désaccord de nombreux élus sur le projet du tracé.

En effet, ce projet de liaison ne permet pas d'évacuer le flux de circulation efficacement vers l'est lyonnais, il s'agirait plus exactement d'améliorer le réseau routier entre la Tour-de-Salvigny et Limonest.
Le tracé proposé n'aurait pas pour conséquence de drainer le flux de circulation à l'extérieur de l'agglomération et ne permet donc pas de désengorger le tunnel de Fourvière et par conséquent l'agglomération lyonnaise.

La solution optimum, soutenue par la majorité des élus locaux, consiste à créer un barreau de circulation orienté vers le nord et qui permettrait de raccorder l'A46.

Le Préfet sera donc interpellé sur cette solution.

Métropole et enfance


  Je fais partie depuis quelques mois du groupe de travail "Enfance et Familles" proposé par le Grand Lyon afin d'établir un état des lieux des missions gérées par le Conseil général et le Grand Lyon.

Des réunions ont permis de rencontrer les partenaires actuels du Conseil général, qui seront demain les partenaires de la métropole.

Ce groupe de travail a mis en lumière l'avenir des missions de la métropole sur les thématiques liées à l'enfance et à la famille. Il a également été l'occasion d'envisager les conventions qui pourront être conclues entre la métropole et les communes pour l'exercice de certaines compétences.